Livraison gratuite à partir de 90€ d'achat !

Les producteurs en Auvergne-Rhône-Alpes

La région Auvergne Rhône-Alpes, compte plus de 116 000 actifs agricoles et 62 500 exploitations. De la vente directe à la ferme ou sur les marchés à la vente indirecte auprès d’un commerçant détaillant, elle est en tête des régions pratiquant le circuit court.

Notre région est riche de nombreux producteurs de talent avec des gammes de produits très diversifiées, ainsi, les acheteurs qui souhaitent privilégier la consommation locale ont un grand choix en termes de petits producteurs locaux.

Malheureusement, la crise du covid-19 a aussi un impact sur ce secteur, les producteurs régionaux souffrent d’un manque important de débouchés suite à la fermeture de nombreuses structures.

MANQUE DE DÉBOUCHES

Les mesures prises par le gouvernement lors des différents confinements ont eu de nombreux impacts sur l’activité des producteurs agricoles. Et pour cause, la fermeture des établissements hôteliers, des restaurants ou encore des petits commerces locaux. Ceux-ci ont été forcés à suspendre leur activité ce qui se répercute alors sur l’activité des producteurs et artisans agricoles. En effet, ces derniers n’ont plus assez de points de distribution et sont donc obligés d’accumuler leur stock malgré de bonnes récoltes.

Heureusement, certains marchés en extérieur peuvent rester ouverts mais sous quelques conditions qui restreignent quand même en partie l’activité. Sur le marché de l’Estacade à Grenoble, les nouvelles règles sont strictes : « Pas plus de cinq marchands par secteur, minimum cinq mètres de distance entre chacun et 50 clients au maximum présents simultanément sur les lieux. ». Les producteurs locaux ont dû s’adapter et réorganiser leur production pour ne pas laisser pourrir leur stock mais malheureusement, tous n’auraient pas cette capacité d’adaptation. Le peu de marchés ouverts ne suffit pas à rassasier la demande des marchands, selon eux, « 1 ou 2 marchés par semaine, ce n’est pas assez par rapport aux dizaines de d’habitude ».

Si les producteurs sont mécontents c’est aussi qu’ils ressentent une certaine injustice dans ces restrictions. « Avec le beau temps, tout pousse en ce moment » mais malgré ça il n’est pas possible pour eux de déballer et de vendre sur leurs marchés habituels ou de faire profiter aux restaurateurs de leurs bons produits, pourtant les grandes surfaces restent ouvertes et « elles se gavent » selon un maraîcher rhônalpin.

CERTAINS METTENT EN PLACE DES SOLUTIONS

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez est très préoccupé par la situation des agriculteurs, pour ceci, il a décidé de mettre en place une campagne de communication : « J’achète locale ». Il a pour but d’inciter massivement les habitants de la région à consommer local pour aider les petits producteurs dans leur activité durable et de qualité. Il demande aussi aux grandes surfaces de mettre en avant les produits des agriculteurs de la région pour leur donner de la visibilité et les aider à vendre plus de produits. Enfin, il appelle les cantines des lycées à se fournir localement pour venir en aide aux filières régionales fragilisées par cette crise. La Région a aussi mis en place une page sur son site internet permettant à tous les habitants de géolocaliser, sur une carte interactive, les producteurs les plus proches de chez eux, ils peuvent les contacter facilement pour passer commande.

Vous retrouverez ici une vidéo récapitulative de l’agriculture en Auvergne-Rhône-Alpes : https://aura.chambres-agriculture.fr/notre-agriculture/agriculture-en-auvergne-rhone-alpes/

UN RETOUR A L’AGRICULTURE GRACE A LA COVID-19

Dernièrement, la tendance de s’inscrire à des formations d’agriculture était en baisse. La crise sanitaire aurait alors suscité des vocations chez certaines personnes. Par exemple, en Nouvelle Aquitaine, le nombre d’inscription aux formations a augmenté de plus de 40 %. Ces formations aux métiers de la terre durent généralement 10 mois, après quoi, les inscrits obtiennent leur Brevet professionnel de responsable d’entreprise agricole et peuvent s’installer en tant qu’exploitant. La plupart des adultes qui se forment sont souvent en reconversion professionnelle, ils sont alors très bien accueillis car dans ce domaine « chaque profil est intéressant ». En plus, de nombreux agriculteurs se dirigent vers leur retraite et ont besoin de renouvellement pour maintenir leurs exploitations en vie.

Il ressort alors du positif dans cette crise du Coronavirus du côté des nouveaux agriculteurs puisque le confinement les a réconforté dans ce choix de changer de vie, « se rapprocher un peu plus de la nature et se tourner vers de nouvelle productions » était nécessaire selon un ancien technicien de l’environnement en formation pour devenir paysan.

CERTAINES MARQUES METTENT EN AVANT LE TRAVAIL DES PRODUCTEURS

Chez Alpesinbox, nous voulons mettre en avant le travail des producteurs de notre Région Rhône Alpes. C’est la raison pour laquelle nous avons lancé notre activité. Nous proposons aux artisans et producteurs locaux de partager leurs produits dans nos box pour leur offrir un autre moyen de distribution.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés